Robert Carelli discute avec la revue Lexpert du financement de la croissance technologique dans le contexte de la COVID-19

19 mai 2020
Robert Carelli, associé en fusions et acquisitions et chef du groupe Droit des affaires du bureau de Montréal, s’est récemment entretenu avec Lexpert pour discuter de la manière dont les sociétés de technologie financent leur croissance à l’heure actuelle.

« Avant la COVID-19, entre les capitaux privés et les marchés publics, les entreprises du secteur de la technologie qui souhaitaient propulser leur croissance avaient l’embarras du choix, d’expliquer Me Carelli. À la suite de la pandémie, du côté des capitaux privés, il pourrait y avoir des valorisations et des occasions intéressantes, les investisseurs ayant accès à des entreprises dont la valorisation sera plus basse qu’avant la COVID-19. Lorsque les choses se stabiliseront, la situation reviendra à ce qu’elle était avant la pandémie et les entreprises de technologie de qualité continueront d’attirer des capitaux privés et publics. »

Dans l’article, on peut également lire les prévisions de Me Carelli quant à l’avenir des premiers appels publics à l’épargne dans le secteur de la technologie : « Lorsque la pandémie sera terminée, je m’attends à ce que les entreprises de technologie deviennent un secteur très prisé. En ce moment, nous sommes tous en télétravail et la technologie est une nécessité d’importance grandissante. »

« Il y a toujours eu des sociétés de capital-investissement et des investisseurs de capital-investissement et institutionnels intéressés par le secteur de la technologie. À mon avis, ce qui change, c’est que l’on voit des sociétés de capital-investissement plus conventionnelles commencer à s’intéresser à la technologie, ce qui fait que ce secteur d’activité a accès à une abondance de capitaux. C’est très positif, surtout pour le Canada, parce que nous avons un très bon bassin d’entrepreneurs qui ont démarré et font croître de fabuleuses entreprises de technologie qui attirent des capitaux du monde entier », conclut-il.

L’article a été publié dans l’édition spéciale sur la technologie de la revue Lexpert, qui classe également 29 des avocats du cabinet pratiquant dans cette industrie. Cette reconnaissance vient appuyer la solide position du Groupe des technologies dans ce secteur et le dévouement de nos avocats à fournir l’excellence en matière de services juridiques à nos clients de l’industrie de la technologie.

Lisez l’article en entier ici.